Cyclisme

PPR: Potentiel de Puissance Record (partie 1)

De quoi s’agit il?

L’entrainement par la puissance est devenu une méthode incontournable pour tout cycliste désirant progresser. Toutes les équipes du peloton professionnel  utilisent cet outil (au moins à l’entrainement) afin de travailler avec précision.

A la différence de la course à pied ou de la natation, la vitesse ne peut pas être une variable précise pour construire son entrainement. En effet, en fonction du terrain, du matériel, de la surface, elle varie continuellement. De la même façon, la Fréquence Cardiaque est soumise à la variabilité  à cause de  la température, de la fatigue, de l’humidité ou  de la cadence.

La puissance reste la valeur la plus fiable pour exprimer le potentiel de l’athlète. Le PPR correspond à l’ensemble des puissances mécaniques maximales exprimées en fonction du temps. En d’autres termes, il reporte les valeurs de puissance max,  par rapport au poids, aux différentes zones physiologiques.

 Un exemple de PPR sur 4 saisons.

capture-decran-2016-09-21-a-11-55-01

PPR en fonction des Zones

capture-decran-2016-09-21-a-11-50-34

A quoi ca sert?

Le PPR est comme une séquence d’ADN. Il est propre à chaque cycliste, et expose les caractéristiques de l’athlète:  sprinter, grimpeur, rouleur, puncher.

« Il met en évidence les qualités et les défauts du coureur. »

Il est aussi révélateur du niveau de pratique comme le montre cette courbe tirée d’une étude (Puissance rapportée au poids du cycliste en W/Kg).

ppr-elite

Coggan a recueilli de nombreuses données lui permettant d’établir un tableau:

capture-decran-2016-09-21-a-11-49-01

Et ainsi déterminer le profil du coureur en fonction des puissances recueillies:

capture-decran-2016-09-21-a-11-58-12

« Les formes des courbes sont alors révélatrices du type de cycliste »

Après avoir déterminer le profil, il est alors plus facile de mettre en évidence les axes de travail afin d’améliorer les performances dans l’activité et l’environnement souhaités.

Mots-clefs : PPR, puissance