Natation

Comment débuter la natation?

Pour de nombreux triathlètes ce sport aquatique est devenu un calvaire. Les débuts en natation sont souvent chaotiques.

« Pourquoi avons nous tant de mal à nous mouvoir dans l’eau? »

En 2011 une étude du journal de l’université de Sherbrooke (Les facteurs mécaniques de la performance dans la locomotion aquatique, Publisher: Sherbrooke University Press, Editors: Desbien JF, pp.3-15) met en évidence les résistances hydrodynamiques.

Certes l’aspect des aptitudes physiologiques intervient dans la notion de performance en natation, mais de façon nettement moins important que le coût énergétique et ses facteurs mécaniques: trainée de frottement, trainée de pression et trainée de vague.

L’étude démontre que le coefficient de trainée hydrodynamique (SCx) qui détermine l’aptitude du nageur à glisser, est d’autant plus petit que l’athlète est grand et allongé.

En d’autres termes plus le nageur s’allonge et se gaine , plus il nagera vite tout en diminuant le coût énergétique.

Capture d’écran 2016-08-24 à 20.35.19« Nager c’est réfléchir »

Enchainer les bornes dans l’eau n’est pas la solution à une progression rapide chez le débutant. En effet, cette méthode permet d’acquérir plus profondément les adaptations à la technique de nage. Mais pour cela, faut il déjà maitriser les bases.

Notre méthode développe séparément les divers facteurs qui contrôlent la performance. Comme pour apprendre à courir, il faut travailler les gammes appelés éducatifs en natation.

Ils doivent être réalisés en début de séance sans fatigue. Chaque geste travaillé doit être corticalisé. Pour cela le nageur devra se concentrer sur ses sensations, sur la position de son corps et sur le contact de l’eau avec la peau.

« Mais quels éducatifs effectuer lorsque l’on débute? »

Nager les poings fermés, nager en rattrapé …… ne sont pas les priorités. Le plus grand défaut du débutant est le manque d’horizontalité.

Notre approche est simple: éliminer tous les freins à l’horizontalité.

  1. Augmenter « la taille » du nageur
  2. Corriger le relâchement musculaire
  3. Améliorer le gainage lombo sacré
  4. Corriger le battement de jambes
  5. Optimiser les appuis (le catch notamment) et le positionnement de la tête

Pour tout cela nous utilisons des exercices hors eau et des éducatifs de nage adaptés aux défauts révélés.

Capture d’écran 2016-08-24 à 20.26.42Par exemple, la nage avec élastique aux chevilles. Il est détesté par beaucoup de triathlètes et donc délaissé. Pourtant il permet de travailler tous les freins cités plus haut. Il suffit juste de l’adapter et de l’introduire avec progressivité en suivant des consignes précises qui aideront à l’apprentissage.

Il permet également de travailler le rythme et la cadence qui sont la clé d’une nage équilibrée. Ceci sera le sujet d’un prochain billet.

 

SA.

 

Mots-clefs : Educatifs, Flottabilité